( 23 janvier, 2015 )

LE PIANO

Image de prévisualisation YouTube

 

Sous les combles oubliés

Il s’accorde à ne plus jouer

Transpire sous ses feutres

Les vents, les rosées, les chaleurs

 

Il ne pleure plus

Depuis le temps

 

 Sous les combles oubliés

Il s’accorde, obstiné

Garde fine l’oreille ignorée

S’entraîne toute la journée

 

Personne n’entend

Ni son

Ni rien

Personne

 

Pourtant il vit encore

Même dans ce noir silence

Dans cette lourde absence

Il rêve entre noires et blanches

 

Il rêve

Un accord

Un clavier monochrome brillant

Un seul son, varié mais unifié

 

Il rêve

Qu’on le regarde

Que l’on réveille son âme vive

Et qu’avec lui s’accordent

Toutes les cordes de ce monde

 

Il rêve

Moi aussi …

Pas de commentaires à “ LE PIANO ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|